10 enfants qui se connaissent à peine. Pas d’écran de téléphone, pas de télévision. Pas de console de jeux. Pas d’appli : Instagram ou TikTok, aux oubliettes. Activités natures, sportives et artistiques. Pfffff c’est à peine mieux que l’école. Et en plus, il faut s’occuper de toutes les corvées : nettoyage, courses, cuisine, vaisselle,.. . Ce n’est plus des classes vertes. C’est la prison.

Et pourtant : 

1er septembre 2021 : Appel des élèves et répartition dans les classes. 

9h01 : Quelques minutes à peine se sont écoulées dans le local de Madame Hélène. On entend les mouches voler. 

On a beau avoir 10-11 ans, se sentir déjà ado, autonome et fort comme des lions, personne n’est à l’aise. Les 2 mois de vacances, précédés de la crise du covid ont fait voler en éclat toutes les certitudes. Et ce sont 12 enfants qui se font face dans le local qui les verra grandir pendant 1 an. Parmi tous ces élèves, 6 nouveaux dans l’école qui espèrent que leur arrivée à Sainte Marie leur permettra de se révéler.

Lundi 4 octobre 2021 : Le silence dans la classe a fait son temps. Les nouveaux venus ne le sont plus tout à fait et chacun cherche sa place dans le groupe. Entre rires, bagarre, cris et disputes, le moment est idéal pour lancer les jeunes dans l’aventure immersive : Les Classes vertes avec Madame Hélène et Monsieur Cédric.

Classe, amitié, crêpes, danse, chant, découverte, parc, pizzas, copains, jeux, rire, blagues, cool, trop bien, équipe, entraide, folie, amusement, gîte, soleil, boudins gonflants, dessins, poterie, film, musique, aventure, accrobranches, arbres, plantes, animateurs, madame Hélène, monsieur Cédric, dortoirs, amis, manger, se connaître.  

Jeudi 7 octobre 14h : C’est terminé, on quitte définitivement « la Bergerie ». Ce gîte qui nous aura hébergé durant 3 nuits et 4 jours  et qui aura transformé les 10 élèves de la classe de Madame Hélène en un groupe uni autour de souvenirs communs. 

Quelques larmes, quelques gorges serrées, puis quelques rires pour chasser la nostalgie qui s’installe déjà. La tristesse de quitter nos amis, nos élèves, nos professeurs après 4 jours à Villers qui resteront dans la mémoire de chacun : adultes et enfants.

Et comme le slogan d’une célèbre marque le disait : « On remet ça ? »